Quel système d’exploitation choisir pour un poste de travail de développeur web ?

J’ai remarqué que sur la plupart des projets basés sur PHP sur lesquels j’ai travaillé, Debian était la distribution utilisée sur la plupart des serveurs des clients. CentOS est tombé à la deuxième place au cours de la décennie, et maintenant que Red Hat l’a volontairement tué en le transformant en une « version de développement de RHEL » en enfonçant le clou en mettant fin prématurément à son support LTS (long-terme), je parie que Debian sera encore plus dominant !

Pour répondre donc à la question posée dans le titre, le meilleur OS (système d’exploitation) pour un poste de travail de développeur web, c’est un système d’exploitation qui se rapproche le plus possible de celui du serveur !

Pourquoi ? Même gestionnaire de packages, et vous pouvez essayer/tester la ligne de commande car le faire sur des serveurs. De plus, permettre aux développeurs de mieux comprendre le fonctionnement de leurs serveurs et de la structure de leurs fichiers…

Mais que faire dans le cas ou vous travaillez pour plusieurs projets et clients avec des systèmes différent ?

Je vous recommande de partir sur une distribution Linux basée sur Debian, ou d’utiliser ce site qui vous donnera son avis après un long questionnaire.

Inutile de dire qu’il faut éviter de faire du développement Web sur Windows, si vous utilisez des frameworks plus évolués que WordPress, car Docker commence à être largement utilisé pour le développement, et composer un docker Linux sur Windows donnera des performances vraiment horribles. Idem pour les VM, Vagrant etc.

Alors, quelle distribution basée sur Debian pour le développement web ? Cela n’a pas vraiment d’importance. Tout dépend des préférences personnelles, des attentes et des capacités matérielles.

Personnellement, je trouve Debian très bon pour l’utilisation des serveurs mais très mauvais pour l’utilisation du bureau. C’est pourquoi Ubuntu est entré. Il est basé sur Debian mais ajoute beaucoup de choses pour en faire un bon environnement de bureau.

Si vous souhaitez utiliser Debian lui-même pour une utilisation sur le bureau, je suggérerai d’utiliser le canal Testing au lieu de Stable, car ses packages sont souvent sérieusement obsolètes et Testing est suffisamment stable et plus utile pour le développement. Et prenez une édition incluant une interface graphique, pas celle de “base”. Optez pour le « disque live non officiel comprenant des pilotes non libres ». Une fois installé, ajoutez “contrib” et “non-free” dans votre liste de référentiels. Comme ça, il le transformera en un système de bureau décent.

Je dois dire que je n’aime pas Ubuntu lui-même, pour de nombreuses raisons (y compris le snap store et la palette de couleurs), mais j’apprécie le fait qu’il soit basé sur Debian, convivial, et ils ont fait du très bon travail pour les conducteurs et l’assistance.

Tenez également compte de la durée du support. C’est quelque chose à prendre en compte dans votre choix. Ubuntu LTS (et la plupart des distributions basées sur celui-ci) sont pris en charge pendant 5 ans.
Moins de mises à niveau de version signifie moins de perte de temps et de risques de panne de votre système.

Je préfère donc utiliser les forks Ubuntu-LTS, en prenant tous ses avantages, en supprimant ses inconvénients, et en l’améliorant encore plus. Les plus célèbres d’entre eux étant :

  • “Linux Mint” est comme Ubuntu mais “Fait de la bonne manière” et fournit 3 GUI (interfaces graphiques) différentes. C’est la distribution Linux la plus classique de toutes les distributions basées sur Ubuntu.

  • “KDE Neon” vise à offrir la meilleure expérience et les meilleures mises à jour de KDE. Si vous voulez la meilleure interface graphique de toutes, c’est votre meilleur choix. Mais la dernière fois que j’ai vérifié, certaines manipulations (comme la mise à jour de la version de KDE) étaient un peu délicates.

  • « Zorin OS » est également très intéressant pour les nouveaux arrivants qui souhaitent garder leurs habitudes car son objectif est de ressembler à Windows ou MacOS.

  • “Linux Lite” est bon pour les vieux PC. Mais vous ne devriez pas développer sur un vieux PC, de toute façon

Alternatives : utiliser une distribution plus légère basée sur Debian. MX Linux, Deepin ou antiX. Ils sont aussi très connus.

Mis à part le développement Web et les distributions basées sur Debian, mes préférées sont Manjaro et OpenSUSE Tumbleweed, car je trouve que la version progressive, les nouveaux packages et les choix de personnalisation élevés sont un grand confort (et un gain de temps) pour une utilisation de bureau, même aux prix de certains problèmes de stabilité. Et les gestionnaires de paquets de ces deux-là sont les meilleurs.

J’ai été tenté d’utiliser LMDE 4, alias Linux Mint Debian Edition, qui mélange beaucoup de choses que j’aime (saveurs Debian + Rolling Release + Mint), mais certains experts Debian ne le recommandent pas car il a quelques défauts. C’est expérimental.

J’ai entendu parler de Solus comme distribution pour le développement car il y a beaucoup de compilateurs et de conteneurisation/virtualisation pré-installés, mais je ne pense pas que cela apportera quelque chose de vraiment utile pour le développement WEB uniquement. Il est également construit à partir de zéro, il n’est donc lié à aucune autre famille Linux, ce qui est également peu fiable.

Un commentaire ?