Blog #Jeux vidéos

Epic Games Store, une nouvelle marketplace bien accueillie par les éditeurs, mais pas les joueurs

Il y a quelques mois de cela, un nouveau concurrent sur le marché des jeux vidéo PC débarquait sur les chapeaux de roues : Epic Games.
Cette éditeur, qui développe l’Unreal Engine (le moteur utilisé sur la plupart des jeux en 3D, indépendants comme AAA), le très populaire Fortnite, mais aussi le nouvel Unreal Tournament (dont le développement a malheureusement été mis en pause au profit de Fortnite), s’est mis en confiance pour se lancer en concurrence frontale avec le mastondonte Steam sur le marché du jeux As A Service (je rappelle que vous n’achetez pas le jeu en passant par ces plateforme, juste une licence pour accéder au jeux via la plateforme. Si la plateforme disparait, votre accès aux jeux aussi).

Pour rappel, voici déja les applications/DRM que doivent se farcir les gamers PC pour accéder à la plupart des jeux :
– L’excellent, Steam, de Valve (marketplace multi-éditeurs)
– Mon choucou, GOG Galaxy, de CD Projekt (marketplace multi-éditeurs spécialisé dans les jeux rétro) (PS : on peut aussi installer les jeux à l’ancienne, sans DRM, c’est au choix)
– Uplay, de Ubisoft (boutique/DRM pour accéder à leurs jeux, même achetés via Steam)
– Origin, de EA (boutique/DRM pour accéder à leurs jeux, même achetés via Steam)
– BattleNet de Blizzard/Activision (boutique/DRM pour accéder à leurs jeux, exclusif)
– Bethesda Launcher
– et beaucoup d’autres exclusifs à d’autre éditeurs mineurs.

C’est déja bien assez non ? D’autant que seul Steam et GOG Galaxy arrivent à être positifs pour l’expérience utilisateurs, tous les autres sont à peine tolérables.

Donc, quel intéret pour les joueurs, d’utiliser/installer un autre clone de Steam ?

Lire la suite!

Rétrogaming : mes meilleurs J-RPG 2D

Oui, c’est très spécifique, et complètement subjectivement, je vais parler de ce sous-genre de jeux vidéos de rôles , un peu naïf, répétitif et très codifié qu’est le Japan-RPG, dont son heure de gloire est clairement plus du coté Rétro que moderne. Tous jouables en français, ou au pire, en anglais (un JRPG étant souvent très communicatif). Je suis retombé sur une liste faite il y a très longtemps, que j’ai un peu dépoussiéré en me disant « Tiens, je vais en faire un article, ça peut intéresser des retro-gamers ». Cette liste concerne les jeux des années 90, ou les jeux plus récents qui se veulent similaires dans leu réalisation.

Pour moi les jeux en 3D vieillissent très mal, n’apporte rien au genre, et sont apparus après l’essoufflement du genre, sont souvent très superficiels et pas inspirés (sûrement dû aux coûts de développements et au marché devenu une niche). Bref si je veux jouer à un RPG en 3D, c’est du coté des RPG occidentaux que je vais chercher (coucou Witcher, Elder Scrolls, Divinity). J’exagère un peu, tout n’est pas a jeter du coté des jeux 3D : j’avais bien aimé par Baten Kaitos ou Tales of Symphonia. Mais je préfère traiter que des jeux en 2D pour pas que ca devienne trop chaotique.

Quant aux adaptations / remakes de ces jeux en version mobile ou PC de SquareEnix, c’est un désastre ; renseigne-toi bien avant de passer à la caisse. Le pire c’est les remake avec de la 3D horrible. Pour cette raison, je préfère jouer aux veilles versions.

Il existe aussi une multitude de « simples » portages de ces jeux sur les dernières consoles (en support physique ou dématérialisé, ex: Nintendo Virtual Console) ou PC : je n’en parlerai qu’en surface, vu que ce sont les mêmes jeux sous différents émulateurs. Sache que la plupart des remakes sur PS1 / PSP rajoutent des temps de chargements ou des lags….

Lire la suite!

Tuto : Mieux que Baldur’s Gate Enhanced Edition : l’édition originale avec quelques mods

La tendance des remakes « Enhanced » ou « HD », cette arnaque

Bon nombre de jeux, tel que Baldur’s Gate, Age of Empire/Mythology, Heroes III, maintenant Icewind Dale, se sont fait lifter ces dernières années et sont revendus à prix élevés.

Le problème, c’est qu’ils ne rajoutent pas grand chose (à part le support des résolutions actuels), et dans le cas de Baldurs’ Gate Enhanced Edition, ils enlèvent même plutôt du contenu. Et ne sont pas compatibles avec les mods.

J’avais acheté il y a déja quelques années le boitier « Hits Collection » regroupant les 2 jeux + les 2 extensions. Problème, la résolution maxi était de 800×600…. Après qulques recherches, j’avais trouvé quelques mods qui dépoussirant totalement cette fabuleuse série, et publié un tuto sur un site. Ce site n’existe plus, mais j’ai retrouvé mon tuto, qui reste d’actualité !

Attention, C’est assez fastidieux à installer, les setups sont à moitié bugés, et ensuite il faut installer certains patch etc.

Pour éviter à d’autres une telle galère quête épique, surtout si ils ne sont pas informaticiens dans l’âme (mais que font-ils sur mon site ?), voici un tuto permettant de rejouer au 1 et 2 dans les meilleurs conditions (avec la résolution de votre écran, pour commencer).

Prérequis

Le coffret « Baldur’s Gate 4 in  1 boxset » de Mindscape/Atari en version européenne  (en vente ici sur Amazon par exemple), contenant 4 disques. Si vous avez une autre édition, ça devrait fonctionner aussi, c’est jusque que j’ai pu tester. D’ailleurs cette édition a le gros défaut d’avoir un peu de contenu en anglais… et des bugs de localisation que je contourne dans ce tuto.

baldur

L’autre alternative est de télécharger la version dématérialisée sur GOG en 2 partie : BG1+addon et BD2+addon. Mais cette édition n’existait pas encore à l’époque ou  j’ai rédigé cet article.

Ce tuto en 7 étapes t’aidera a installer les 2 jeux avec leurs extensions ainsi que les patchs recommandés, et 3 mods qui ne dénaturent pas le jeu, mais améliorent grandement la couche graphique et le coté social des compagnons :

  1. BGT (Baldur’s Gate Trilogy),
  2. Widescreen
  3. BG1 NPC Project

Ensuite libre à toi de rajouter d’en installer d’autres, mais disons qu’avec ça, tu aura une bonne base.

Lire la suite!

Infinity Wars, un jeu de cartes TCG en free-to-play

Allez, c’est le week-end, on se détend un peu et je vais te parler cette fois d’un jeu vidéo auquel je joue quand j’ai le temps (c’est à dire assez peu) : Infinity Wars, The Animated Trading Card Game. Ne te fie pas a son nom tout pourri et tout générique, car ce jeu et est beaucoup plus intéressants (et moins cher) que ses mastodontes de concurrents , comme HeartStone de Blizzard, Scrolls de Mojang. Duels Of Champions d’Ubi Soft et Magic : The Planeswalkers. Et oui, les TCG reviennent à la mode…

Si tu ne connais pas le principe d’un Trading Card Game (TCG), peut-être que tu connais Magic, L’Assemblée, ou Yu-Gi-Oh, ou encore les cartes Pokémon ; c’est ca, un Trading Card Game.

Ca consiste a acheter des cartes en blister, et on sait pas sur quoi on va tomber (comme les albums de vignettes Panini), ou encore de les échanger/acheter à l’unité à d’autres joueurs.

L’objectif étant de se construire un jeu de carte puissant, avec des cartes qui se combinent bien entre elles, pour affronter d’autres joueurs en duel suivant des règles aux mécanismes simples mais d’une grande profondeur. La plupart des cartes modifient légèrement les règles ou la façon de jouer, ce qui permet de faire des combinaisons très puissantes et de rendre le jeu passionnant.

2014-10-06_00005

C’est très addictif, et également très cher, quand on joue a un TCG en vrai. Mais en jeu vidéo, beaucoup adoptent le modèle free to play, c’est à dire qu’on peu très bien s’en sortir sans payer. Enfin, en théorie.

Infinity Wars fait par contre partie de ces jeux de TCG auxquels on est vraiment pas limité même sans payer. Débloquer de nouvelles cartes se verra juste plus lentement.  De plus, le fait que ca soit un jeu designé uniquement pour y jouer en jeu vidéo, fait que les règles sont beaucoup plus complexes et intéressantes que les autres TCG auxquels j’ai pu joué !

Le jeu n’est disponible qu’en anglais pour l’instant : ce qui n’est pas gênant si tu maîtrises un minimum la langue pour lire les descriptions de cartes.

Continuer la lecture de Infinity Wars, un jeu de cartes TCG en free-to-play