L’histoire de Thomas Bruso / Epic Beard Man, à l’origine du film Bad Ass : un vrai Captain America

Attention, une certaine aisance avec l’anglais américain vous sera nécéssaire pour suivre. Et pas mal de temps pour visionner des vidéos…

Tu connais peut-être Bad Ass, un film complètement WTF avec le légendaire Danny Trejo  ? Voici la bande annonce :

Mais connais-tu la vidéo virale (6 millions de vue) de 2010 qui a inspiré ce film ? La voici :

La scène est géniale, ca aurait été un truc préparé ca n’aurait pas pu être mieux. Avec l’inscription « I AM A MOTHERFUCKER » dans son dos quand il sort du bus… Le buzz est immédiat, l’homme de 67-68 ans est aussitôt surnommé Epic Beard Man.  Son identité est vite retrouvée, il s’agit de Thomas Bruso, appelé par les habitants du quartier « Vietnam Tom », ou « Tom Slick » (rusé). Un vétéran donc. C’est de cet autre Thomas que je vais parler dans cet article, car même si tu as du en entendre parler, tu ne connais sûrement pas tout.

Pour commencer, la suite de qui s’est passé après qu’ils soient sortis du bus, bien moins connue :

Il a été ensuite interviewé :

Encore une fois, incluant la scène, et un clip musical en dessin animé :

De même que son punching-ball adversaire, le pauvre Tyrone :

Epic Beard Man aurait déjà été vu dans d’autres vidéos, comme celle-ci où il se fait tazer alors qu’il n’est clairement pas menaçant physiquement, mais semble faire paniquer exaspérer ces pauvres policiers  :

On remarquera que la première charge semble à peine le chatouiller :D Enfin, viens un petit documentaire sur l’homme, en 2 parties, qui confirme que l’homme est un personnage haut en couleur : charismatique, un peu taré, un peu mégalo, très marrant,  et anti-raciste, plein d’empathie envers les démunis, et – selon ses dires – bourré de talents, que ça soit dans les sports de combat (çà, on l’a bien vu) ou pour les instruments de musique ou pour chanter  –« I sing like a Rockstar ! ». Des fois croirait presque a un personnage comique venu tout droit des Simpson ou American Dad.

(La deuxième partie du docu est en lien à la fin de la première)

Suivi d’un appel aux dons, l’homme de roulant pas sur l’or (600$ par mois) :

Seulement voilà, en janvier 2011, Epic Beard Man devient sans-abri. Comme beaucoup de vétérans, dont les horreurs de la guerre et le manque de soutien après la guerre les ont rendu socialement inadaptés. Un second appel aux dons est donc lancé :

Fin 2011, le mouvement Occupy (Wall Street) prends de l’ampleur. Epic Beard Man en est.

J’ai adoré le « IT’S SANTS GIVING DAY AND I NEED MY WEED ! ».
Tom parait un peu nostalgique, et est ici pour défendre la liberté d’un pays pour lequel il s’était battu mais qui l’a ensuite abandonné. Maintenant il est plutôt de l’autre côté de la barrière, un peu comme les manifestants anti-vietnam de l’époque.

Tu connais sûrement l’histoire du Captain America, ce super-soldat vétéran du Viet-nam qui des décennies plus tard ne voit plus en son pays et les valeurs pour lesquels il se battait et prends l’insurrection contre le gouvernement. Tu vois le lien ?

Bref, Epic Beard Man est là la rue, ils ont fait un film s’inspirant de son histoire. Et je n’arrive pas à savoir si Hollywood lui a donné un dollar suite à ça. Si tu as plus d’infos, laisse un commentaire !

Bonus : les meilleures parodies de la scène du bus

Mortal Kombat

En animation

Une deuxième animation

Un montage de plusieurs vidéos :

Don't be selfish...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on RedditEmail this to someone