Suivre ou pas la tendance/mode des domaines en .io?

Comme à peu près tout dans notre société, les noms de domaines sont soumis a des tendances et des effets de mode. On se souvient des société en -oo dans les années 2ooo (Yahoo, Badoo, Wanadoo, Spartoo…), des noms en -r vers 2004 (Tumblr, Twittr devenu Twitter, Frappr, Zoomr, Flickr et tout son écosystème), des noms en -us ou -ous vers 2007 (disqus, scritaculous, del.ico.us), et en 2014 une nouvelle tendance émergea, très prisée par les start-ups : les domaines en .io.

Exemples : blackfire.io, github.io, techtalent.io, breaz.io, daux.io, bento.io, statuspage.io, aha.io … Il y en a déja des milliers.

Le problème, c’est que comme toutes les extensions de domaines en 2 lettres, il est lié à un pays. Et ce pays à le droit de contrôle/blocage sur votre nom de domaine.

Par exemple, bit.ly a du avoir une grosse angoisse quand la Lybie (contrôlant le domaine .ly) les a menacé de couper leur domaine parce le service était utilisé pour raccourcir des liens anti-kadhafistes.

Mais à qui appartient le nom de domaine .io ? A une ce ces entités bizarres à qui l’ont attribue beaucoup d’extensions de domaines nationales : le Territoire britannique de l’océan Indien. Soit, d’après Wikipédia, un ensemble de 55 îles peuplées exclusivement d’une base militaire américaine, mais un territoire officiellement Indien quand même. Même si c’est une colonie britannique en même temps. Bref, c’est confus. Mais l’extension est officiellement géré par registre indien .

Un gouvernement qui a priori parait stable, donc. Sauf si par exemple un jour la souveraineté de ce territoire et remis en question, où que l’Inde/l’UK/l’amérique décide un jour que le .io servira uniquement aux entités administratives ou militaires, et demandera par exemple aux enregistrés une adresse postale sur ce territoire. C’est un des droits légitimes des détenteurs d’extensions nationales, et vu que le territoire semble habité seulement par des militaires américains, bon courage pour y acheter une boite postale.

C’est donc le premier problème, mais en soit ce n’en n’est pas un gros. De nombreuses autres extensions nationales sont utilisés hors de leur contexte, comme le .tv ou .me et Google (entre autres) les reconnait comme des extension génériques. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi porter son dévolu sur une vieille extension nationale quand on voit les centaines d’extensions qui ont été récemment mises à dispositions du public (extensions qui sont d’ailleurs très peu utilisés, principalement pour deux raisons : peu de registrars les proposent, et les moteurs de recherche ne considèrent pas encore les extensions comme un mot-clé pour le référencement)

En fait pour moi le plus inconvénient de choisir un domaine .io, c’est que justement ton site va être lié et associé à une tendance d’un moment X. Sur le moment, tu surfe sur le tendance, t’es in. Mais – et ce n’est qu’une hypothèse – il est possible que dans quelques années on passe à autre chose, et à ce moment là tu sera out. Ton nom de domaine sera has-been, « tellement 2015 ». C’est le risque quand on joue avec les effets de modes. La bonne nouvelle c’est que pour te remettre au goût du jour, tu pourras plus facilement changer l’extension de ton nom de domaine. Changer carrément le nom de domaine, c’est plus délicat car tu change d’identité. En attendant, c’est une des extensions les plus chers à acheter et renouveler du marché…

Je pense que l’origine de cette mode, c’était de passer outre le squattage des domaines en .com. Pourtant, créer un domaine en .io quand celui en .com est déja pris est pour moi une très mauvaise idée parce que :

– beaucoup de gens risquent instinctivement taper votre domaine en .com plutôt que .io
– le squatteur du .com risque de jouer sur ça (et le référencement) pour tromper vos clients, voir vous faire concurrence ou le revendre a un concurrent
– dans le meilleur des cas, si tu proposes un rachat et que ton site commence a décoller, les cyber-squatteurs vont le flairer et ça te coutera très cher. Donc autant l’acheter de suite.

Mis à part cela, je trouve que cette extension sonne bien (eye-ho en anglais, comme siffloteraient des nains rentrant du boulot). Difficile aussi de faire plus court en terme d’impression (étant donné que le « i » prends que 2-3 pixels de largeur sur la plupart des polices). Un bon point si vous twittez à tout-va ou hébergez un service de raccourcisseur d’url, sinon l’intérêt de ce point est somme toute assez limité.

Autre chose, I/O est une grosse référence en informatique pour input/outpout. Donc pour un site sur une technologie liée à des API ou des webservices, c’est plutôt pas mal. Et pour un projet fortement accès sur la nouveauté, totalement dépendant d’une tendance actuelle et éphémère, le .io me parait là totalement indiqué.

Ca peut être aussi pas mal pour des noms de domaines à ton nom. Pour moi les domaines .com sont liés a un produit, une entreprise ou un projet. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours trouvé que les www.mon-nom.com, ça faisait un peu prétentieux, un peu comme si tu te vendais comme une marque. Dans ces cas-là, un .io n’est pas gênant (bien que cher pour un site personnel) dans la mesure ou tu peux montrer un certain côté fashion à ta personnalité, ou date la création de ton site personnel. Tu as aussi d’autres alternatives dans ce cas-là : .name (la recommandation officielle pour cet usage), .info (héhé), .home, .blog, .bio, .link, .fun, .xyz (pour génération X, Y, Z, ta famille quoi), .bar, .band (pour ton groupe de zik), voir .best, .ninja, .guru (pour gonfler tes chevilles)….

Autre astuce sur le thème des domaines à votre nom : préfère acheter un nom de domaine avec juste ton nom plutôt que prenom-nom par exemple. Ca te permettra par exemple de faire un sous-domaine pour d’autres personnes de ta famille (prenom.nom.extension), idem pour les emails (prenom@nom.extension).

Pour résumer

Avantages Inconvénients
 – La tendance du moment…
– Plus de choix dans le nom si le .com est déja pris (mauvaise raison ?)
– Ca sonne bien
– C’est très court
– … peut devenir vite ringuarde.
– Très cher
– Vous rend dépendant d’un registre indien d’une colonie britannique occupée uniquement par  une base militaire américaine : trop flou et instable

Si tu veux te démarquer par une extension de nom de domaine originale, je te suggère plutôt de regarder du côté des 59145 (d’après mes approximations) nouvelles extensions génériques non-nationales dont beaucoup portent sur un secteur d’activité. Par contre si tu veux sur la tendance et associer ton projet (ou sous-projet)  à l’environnement start-up, un concept de développement kikoolol, l’ultra-nouveauté et l’éphémère, c’est pas mal. Prends aussi quand-même le .com pour ne pas te le faire squatter.

As-tu le même avis ? La discussion est ouverte !

Où l’acheter ? (liste non exhaustive)

  • Site officiel sans services dns : nic.io (60 € la première année, 30 € ensuite)

  • Gandi.net (29 €/mois)

–  GoDaddy (59 €/mois) que je te déconseille plutôt.

Don't be selfish...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on RedditDigg thisEmail this to someone

Une réflexion au sujet de « Suivre ou pas la tendance/mode des domaines en .io? »

Les commentaires sont fermés.