#Geek

Un listing de bonnes/mauvaises séries TV sans spoilers (EDIT: 10/2015)

J’adore pas mal de séries TV, dont le format, à l’instar des grandes cycles romans de space-opera ou de fantasy, permet de donner beaucoup d’envergure au scénario (je ne parle pas des séries policières typiques où un épisode = 1 histoire) et à la psychologie des personnages, chose que ne permet pas le format des films. Les séries, c’est un peu comme des romans modernes, en quelque sorte.

Si tu cherches de nouvelles séries pour passer l’hiver et que tu es perdu dans ce nombre impressionnant de séries existante, voici quelques suggestions. Elles sont pas ordre de préférence dans chaque section, et je ne vais parler que du petit nombre de celles que j’ai regardé, en toute subjectivité :

Les séries terminés

L’avantage c’est qu’avec ca tu sais que même la fin ne te décevra pas (sinon la série ne serait pas dans ce classement)

Sons of Anarchy (7 saisons) 5 Stars

L’histoire d’un gang de biker hors-la-loi. Sur fond de gangs, guns, filles sexy et grosses Harley, c’est aussi des histoires d’amour, de familles, de trahisons, et surtout  grosses emmerdes de bout en bout. Beaucoup d’analogies avec du Shakespeare. Je suis totalement fan. Le dernier épisode est sorti cette semaine, et…. Il n’est pas décevant ! C’était une des mes séries fétiche.

Pour l’anecdote, Katey Seagal, l’interprète de Gemma de Sons of Anarchy, c’est aussi la doubleuse VO de la Leela la cyclope dans Futurama, et la mère dans Mariés 2 enfants. C’est aussi accessoirement la femme du créateur de la série Kurt Sutter (The Shield, c’est aussi une de ses séries), qui lui a taillé une série et un rôle sur mesure. Mais les autres acteurs ne sont pas en reste. Charlie Hunman devrait se voir profiler une grande carrière maintenant la série finie. Et heureusement, il a sauvé l’honneur en refusant le rôle principale de l’adaptation de 50 nuances de Grey ! J’applaudis.

Battlestar Galactica (4 saisons, 2 téléfilms, 3 séries de webisodes, 3 spin-offs) 5 Stars

Surement la meilleure série de SF, et une de mes séries préférées. L’histoire de la dernière flotte humaine a lutter contre les cylons, machines qu’ils ont créés et qui se sont retournés contre eux. Il y a des combats dans l’espace, des missions sur terre ferme, mais surtout beaucoup de huis clos à l’intérieur du vaisseau éponyme. Lutte de pouvoir, conspiration, relations d’amité, d’amour et de haine entre les personnages insurrections… Le rythme est très posé, voir parfois lent, très philosophique et théologique, et le principal fil conducteur s’avère rapidement être le mystère entourant les cylons humanoïdes. Sur ça, on va de surprises en surprises. Le surnaturel et divin rejoint même l’équation vers la fin….

C’est un remake de vieilles sériee de 1978 et 1980, BattleStar Galactica (1978) et Galactica 1980, qui n’ont rien à voir avec la nouvelle série même si elle y fait des références (les premiers modèle de cylons, le personnage de William Adama). A regarder par curiosité où si vous aimez les séries SF de l’époque bien kischounettes.

L’ordre chronologique de visionnage de la série est assez complexe :

  1. « Miniserie« , ou « pilot », en 2 longues parties de 3h au total.
  2. Saison 1 et 2
  3. « The Resistance« , 10 webisodes (comprendre : épisodes facultatifs et petit budgets de 5-10 minutes. Vous le trouverez notamment sur youtube)
  4. Saison 3
  5.  « Blood and Chrome » téléfilm spin-off sur la toute première mission de William Adama en tant que pilote.
  6. « Razor Flashbacks« , 8 webisodes sur le passé de William Adama en tant que pilote. Les évenements sont un peu liés à « Blood and Chrome« .
  7. « Razor« , le téléfilm
  8. Les 10 premiers épisodes de la saison 4 (coupure dues aux grèves de scénaristes)
  9. « The Face of  The Ennemy« , 10 webisodes, plutôt importants, sur Felix Gaeta.
  10. Les 10 derniers épisodes de la saison 4
  11.  « The Plan« , téléfilm annexe narré du point de vue des cylons pour mieux comprendre leur plan tordu et les derniers mystères de la série.

Il y a en eu 3  séries de spin-offs, toutes des préquelles mais indépendantes entre elles :

  • Caprica, une seule saison avant d’être annulée, car le rythme est trop lent. 50 ans avant BSG, la création des nouveaux cylons.
  • Blood and Chrome, qui se passe chronologiquement entre  Caprica et ce qu’on voit dans les Razor Flashbacks, 10 webisodes ensuite regroupé en un téléfilm, appelé « La Flotte Fantôme » en français.
  • Six, en cours de réalisation. Devrait se passer entre Blood and Chrome et BattleStar Galactica, je crois.

Firefly (1 saison, 1 film, 4 comics) 5 Stars

Parce que j’adore le space-opera. Une saison, malheureusement pas renouvelée par la chaîne, heureusement Joss Wedon a pu conclure sa série avec un film : Serenity. Les comics, dont la plupart font la passerelle entre la série et le film, constitue l’avenir officiel de la franchise. Le rythme de parution est cependant très lent et irrégulier.

Breaking Bad (5 saisons, 1 spin-off) 5 Stars

L’histoire d’un prof de chimie complètement looser, coincé et introverti qui, lorsqu’il apprends qu’il a un cancer grave et qu’il n’a pas les moyens de payer les soins, décidera de s’associer avec un ancien élève junkie pour fabriquer et dealer de la meth tout en essayant de cacher cette double vie à sa femme. Et deviendra au fil des saisons le plus badass des gangstas (et aussi des profs). Le personnage principal, joué par un acteur des plus talentueux (le père de Malcom, méconnaissable), et devenu un même sur internet. Les deux premières saisons sont lentes à démarrer, mais ensuite c’est une tuerie.

Rome (2 saisons) 4.5 Stars

Une série sur deux légionnaires pris malgré eux dans l’Histoire. 2 saisons de 10 épisodes de 50 minutes, c’est court et intense.

Kaamelott (6 saisons) 5 Stars

L’histoire n’est pas réellement terminée (la suite en BDs puis films qui se font attendre), mais la série l’est ; et on en a gros, sir.

Nerdz (webserie) 4.5 Stars

Une série amateur qui a révélée Monsieur Poulpe et Davy Mourier, anciens animateurs de Nolife maintenant youtubeurs ultra-connus (participants aussi au site Golden Moustache)

Bref. 4.5 Stars

Une série courte de 82 épisodes qui a revelé beaucoup de talents (dont beaucoup font plus ou moins des apparitions dans Golden Moustache par exemple). Produite par Canal, elle a fait direct le buzz et s’est arrêtée quand il fallait.

Malviviendo (webserie) 4.5 Stars

Une web-serie espagnole (sous-titres dispo en francais). L’équipe s’est professionnalisé au fil des saisons et dépeint la jeunesse espagnole de la crise avec beaucoup d’humour. Le site officiel ici, les vidéos sur youtube avec sous-titres francais ici (merci à la demoiselle Julie Mora qui a su retranscrire avec justesse l’argot sévillan, dommage cela dit pour les non-hispanophones que les derniers épisodes ne soient pas encore traduit par contre à ma connaissance).

Tripping the Rift / Les Décalés du Cosmos (3 saisons, 1 film) 3.5 Stars

Une série animée pastichant le space-opera. Beaucoup de références à cette sous-culture donc. Drôle, légère, décalée, sexy, sexiste, totalement vulgaire, irrévérencieuse. Canadienne. Tout ce qu’il faut !

Terminator : The Sarah Connor Chronicles (2 saisons, et tous les films Terminator liés) 4.5 Stars

Une série qui se déroulerait entre Terminator 2 et 3, avec les sublimes Summer Glau (Firefly)et Lena Headey (Game of Thrones, Dredd). Ca devait nottament expliquer ce qui était arrivé a Sarah Connor, absente du 3. La série était vraiment sympa, mais a été annulée faute d’audience (la SF et le public TV…)

Futurama (7 saisons, 4 films) 3.5 Stars

L’autre série des créateurs des Simpson. Son développement est un peu plus chaotique, c’est un peu moins populaire, mais je préfère, car c’est  dans un univers de SF. J’aime surtout les premières saisons, après, comme les Simpson, ça s’essouffle un peu (mais moins).

Les séries bien entamées

Game of Thrones (5 saisons) 5 Stars

Si tu aimes les séries et que tu aime un minimum les univers médiévaux, tu dois la connaître à coup sûr. C’est le plus gros carton du moment. Si tu la connais pas, et même si tu n’aime pas le moyen-ageux ni le fantastique, regarde-là. C’est un ordre. Adapté d’un cycle de romans.

The Walking Dead (6 saisons, 3 séries de webisodes, 1 spin-off) 5 Stars

Adapté d’une série de comics. Il y a des zombies, mais ce c’est pas une série « sur les zombies », mais plutôt sur les survivants, leur évolutions psychologique et les choix difficiles qu’ils ont parfois à faire.

American Horror Story (4 saisons) 3.5 Stars

Chaque saison est une histoire différente et indépendante, avec des acteurs récurrents dans des rôles à la fois différents et similaires, un peu comme si ils étaient des âmes maudites vouée à toujours se rencontrer au fil de leurs réincarnations (c’est ma théorie attention). La première saison est plutôt moyenne, ca se passe dans une maison hantée et j’ai du un peu lutter pour la regarder jusqu’au bout. Puis la qualité va crescendo au fil des saisons : la seconde se passe dans un asile de fou, la troisième dans un couvent de sorcières modernes, la quatrième sur un cirque ambulant de « freaks », parias humains difformes ou étranges en tout genres.

Vikings (3 saisons) 4.5 Stars

Une version fictive du non-moins réél Jarl Ragnar. Pillage, complots, guerres et trahisons. Miam.

Orphan Black (3 saisons) 4 Stars

Une série canadienne sur des clones humains illégaux, tous elevés dans des milieux très différents et donc ayant une personnalité et un look très différents entre eux. Chapeau à l’actrice qui joue tous les rôles en même temps de manière bluffante.

Banshee (3 saisons, et aussi 3 saisons de webisodes) 3.5 Stars

A première vue, un série policière centrée sur un sheriff. Mais en vrai, une histoire de fond complexe sur des personnes complexes en lutte perpétuelle avec leur moralité. Et des scènes de bastons comme jamais vu dans une série.

Nouvelles séries prometteuses

Comme il n’y a pas beaucoup d’épisodes à rattraper, c’est l’idéal pour ceux qui n’ont pas beaucoup de temps

the_strain

The Strain (2 saisons) 5 Stars

Une serie sur une invasion de « vampires crédibles ». Voir mon article détaillé sur cette série.

Real Humans (2 saisons, 1 remake) 4 Stars

Une série suédoise d’anticipation qui nous fait réfléchir sur les robots intelligents et leur place dans notre société future. A noter qu’un remake brittanique est sorti, nommé « Humans », mais aucune idée de ce qu’il vaut.

True Detective (2 saisons) 5 Stars

C’est une série policière, mais j’ai pourtant accroché, car un peu spéciale (elle m’a beaucoup fait penser a Seven). De la même manières qu’American Horror Story, chaque saison est une histoire complètement différente. Sauf que le casting change aussi également, de même que le registre. La saison 2 n’est pas aussi mythique que la première, mais elle se démarque totalement de la première et je l’ai aussi beaucoup aimé, même si elle est parfois un peu confuse.

Helix (2 saisons) 3.5 Stars

Un peu comme The Strain qui adapte des vampires de manière un peu scientifique, Helix traite d’une infestation zombie dans un complexe de recherche sous-terrain. Un huis clos oppressant. Chaque saison est aussi une histoire différente. La deuxième porte sur un type d’infestation dans un environnement totalement différent. Malheureusement comme souvent elle n’est pas à la hauteur de la première.

The 100 (2 saisons) 3.5 Stars

J’ai failli lacher plus d’une fois lors des premiers épisodes. Trop « série pour ado », trop centrée sur les relations parents/enfants, trop gnangnan. Mais les scénaristes ont vite changé leur fusils d’épaule pour en faire une série post-apo convaincante, et la série fais partie des rares à avoir une meilleure deuxième saison que la première !

Dominion (2 saisons) 3.5 Stars

Une série inspirée/adaptée d’un film limite nanar, Legion. La série a aussi un petit coté nanar, mais est très sympa.

Gotham (1 saison) 3.5 Stars

Une série policière qui se déroule dans Gotham pendant la jeunesse de Bruce Wayne, centrée sur celui-ci mais surtout sur le jeune et incorruptible inspecteur James Gordon en tandem avec le cynique Harvey Bullock. On y croise aussi les prémices de tous les super-vilains de la ville. Chaque épisode est une enquête différente, mais la trame de fond évolue aussi. Faut dire que c’est plus du fan-service de Batman, car les enquêtes sont très légères et peu recherchées.

Shingeki no Kyojin / L’Attaque des Titans (Manga animé, 1  saison) 4.5 Stars

Avant je lisais et regardait beaucoup de manga, mais ca fait un moment que j’ai arrêté. Cependant je n’ai pas pu passer à côté de la série évenement du moment. Au départ le sujet, adapté d’un manga papier éponyme, me paraissant très ringuard (dans le futur, une ville humaine à la technologie moyenâgeuse / steampunk vit reclue derrière d’épais murs pour se protéger de titans débiles qui veulent les manger on sait pas pourquoi), mais tout s’explique petit à petit et c’est beaucoup moins débile qu’il en parait. C’est gore et ça montre beaucoup sur  la peur, détresse, la lâcheté humaine, même parmi les héros de l’histoire.

Better Call Saul (1 saison) 4.5 Stars

Le spin-off de Breaking Bad centré sur les débuts de Saul Goodman, et aussi de quelques autres personnages de la série, mais j’en dis pas plus pour pas vous gâcher la surprise. La série à une profondeur inattendue.

Fear The Walking Dead (1 saison) 4 Stars

Un spin-off de The Walking Dead, sur un scénario original et de nouveaux personnages, revenant la manière dont l’épidémie s’est propagée pendant que Rick dormait.

Z Nation (2 saisons) 4 Stars

Un nanar assumé sur les zombies, pourtant au fil des épisodes, ça devient intéressant et original.

Halt and Catch Fire (2 saisons) 4 Stars

Une série qui suit la révolution informatique des années 80’s, à travers 3 génies à leurs manières. C’est plutôt réaliste et bien documenté.

Mr Robot (1 saison) 5 Stars

La grosse surprise de cette année pour moi, un thriller psychologique dans le milieu des hacking. J’ai vraiment adoré, surtout que la série se veut assez réaliste sur les descriptions de hack etc (on est pas dans le surnaturel comme dans NCIS). A voir si la saison 2 confirme le potentiel de cette série pour les geeks !

Les séries déconseillées par bibi

Point de vue très subjectif, je n’ai pas aimé soit parce que la fin est pourri, soit ca le devient avant la fin. A vous de voir donc, je vous mets juste en garde

Arrow (2 saisons et son spin-off Flash )

Mauvais acteurs, scénario simplet et prévisible, chaque épisode est une nouvelle histoire. Séries pour préados comme, Smallville.

Smallville (143 saisons ?)

Même combat, donc

How I met your mother (9 saisons)

Les 3 premières saisons sont lé-gen-daires, ensuite c’est mou et c’est pas drôle. J’ai lâche vers la saison 7, et il parait que la fin divise les fans, si bien qu’ils ont tenté de rattraper le coup avec une fin alternative, qui convainc pas plus apparemment.

The Dome (2 saisons)

La première saison passe bien, la deuxième est longue et capilotractée

Breaking Bad (sauf saison 1)

La première saison est sympa, ensuite c’est bidon

Heroes (sauf saison 1)

Idem : une première saison géniale, la suite absurde.

Falling Skies

Une série familiale de SF produite par Spielberg. C’est chiant et gnangnan à en crever.

Weeds

Rigolo les premières saisons, après non.

Californication

ll y avait pas vraiment de matière pour faire + d’1 saison…

V version 2009 (1 saison, annulée)

Un très mauvais remake de V Les Visiteurs.

Revolution (2 saisons)

La série avait du potentiel, mais… La deuxième saison tourne un peu un rond et elle a ensuite été annulée. Et oui, une production JJ Abrams, que dire de plus…

Lost (6 saisons)

Mais tu t’attendais à la voir ici, avoue. Une série accrocheur à l’époque, et bien que tout le monde ai vu que c’était tiré par les cheveux, on l’as tous suivi jusqu’au bout en espérant, que si, quand même, il y avait bien un explication à tout. JJ Abrams nous livre ici sa manière de réaliser : sans scénario initial. J’attends le pire avec le prochain Star Wars.

NCIS, Les experts et toutes ces séries sur la police scientifique

Parce que ça sert à rien à part nous faire psychoser sur l’omniprésence policière et criminelle dans notre société. De plus ils paraitrait que c’est complètement irréaliste, d’après des VRAIS experts.

Pourquoi l’accès gratuit au premium d’OpenClassrooms pour les chômeurs ne va pas les aider du tout

Cet article fait suite à un de mes tweets – resté sans réponse évidemment :

le bidon gratuit pour les chômeurs, c’est une offre caritative ou tu escroques et la france ?

Tu le sais peut-être pas, mais notre cher Président Hollande a déclaré comiquement publiquement entre deux blagues chauvines sur les anglais et les suisses (entre nous, on est mal placé pour leur donner une quelconque leçon, et encore moins sur le modernisme), qu’en septembre, les offres premium d’OpenClassRooms seraient offertes aux chômeurs. Pour lutter contre le chômage.

Non non, vous n’êtes pas en train de rêver, vous êtes dans la vraie matrice, Hollande est vraiment président et il ne fait pas un poisson d’avril. Pour preuve :

Je créé cet article pour m’expliquer plus en détail sur le sujet (chose difficile à faire sur un simple tweet). Je trouve qu’Open ClassRooms est une bonne initiative, mais elle l’était encore plus à l’heure ou le site s’appelait le Site du Zero et où il ne cherchait pas a escroquer les internautes.

A l’époque du SiteDuZero, la philosophe était au partage de connaissance gratuite. De nombreux bénévoles désintéressés y publiaient même des tutoriels dans une optique communautaire et idéologique. Le site était centré sur des tutos, la majorité centrés sur l’informatique (chose qui n’a d’ailleurs pas changé avec Open ClassRooms). Le modèle économique, c’était la publication de livres (toujours d’actualité sur OpenClassRooms), et de pubs et dons, j’imagine. Mais je ne suis pas là pour parler de feu Site du Zero.

Puis vint OpenClassRooms, et sa version Premium. Tout en fermant l’ancien SiteDuZero, en effacant presque sa mémoire d’internet et en y important tout son contenu bien sûr. Que permet cette version premium, pour 20 € par mois ?  C’est résumé ici sur le site, mais pour vraiment expliquer : Continuer la lecture

Revue litté : Les loups des Etoiles, Edmond Hamilton

Etant un ancien fan de Star Wars (si tu veux savoir pourquoi ce n’est plus le cas, je l’explique ici), j’ai toujours adoré le space-opéra. Ca fait partie des deux genres que je lis le plus, avec le fantastique.

Seulement, voilà, pour moi la bonne SF (dont le space-opera en est un sous-genre), c’était avant. Le genre s’est mal renouvellé, et beaucoup préfèrent encore la SF des années 50-70 que celle actuelle, qui a du mal à être originale. Quant aux histoires de pirates de l’espace au bon cœur, de fils de fermiers s’envolant vers les étoiles ou de pilotes stellaires intrépides (le space-opera, donc), elles sont en voie d’extinction, et le succès de Star Wars n’y est pas étranger.

J’ai lu récemment la trilogie « Les Loups des Etoiles », éditée en un seul volume de poche chez Folio. Ca serait un des premiers romans de space-opera jamais écrit. Bien avant qu’existe Star Wars.

Et j’ai pas été déçu !

Continuer la lecture

C’est né il y a 30 ans

Pour le fun, un petit récap (non exhaustif) de choses qui sont nées en 1984, il y a 30 ans :

En France

Canal +
Massilia Sound System
Hôtel F1
Microïds
Camaïeu
Nocibé
Radio France Orléan
Centres chorégraphiques nationaux
Alizée (…)
(Moi)

Au Japon

Dragon Ball (manga)
Nausicaä de la Vallée du Vent
Bioman
Gigi
Hokuto no Ken / Ken le Survivant
Akira
Jeanne et Serge
Mon Petit Poney (!)

Aux US

Continuer la lecture

Tuto : Mieux que Baldur’s Gate Enhanced Edition : l’édition originale avec quelques mods

La tendance des remakes « Enhanced » ou « HD », cette arnaque

Bon nombre de jeux, tel que Baldur’s Gate, Age of Empire/Mythology, Heroes III, maintenant Icewind Dale, se sont fait lifter ces dernières années et sont revendus à prix élevés.

Le problème, c’est qu’ils ne rajoutent pas grand chose (à part le support des résolutions actuels), et dans le cas de Baldurs’ Gate Enhanced Edition, ils enlèvent même plutôt du contenu. Et ne sont pas compatibles avec les mods.

J’avais acheté il y a déja quelques années le boitier « Hits Collection » regroupant les 2 jeux + les 2 extensions. Problème, la résolution maxi était de 800×600…. Après qulques recherches, j’avais trouvé quelques mods qui dépoussirant totalement cette fabuleuse série, et publié un tuto sur un site. Ce site n’existe plus, mais j’ai retrouvé mon tuto, qui reste d’actualité !

Attention, C’est assez fastidieux à installer, les setups sont à moitié bugés, et ensuite il faut installer certains patch etc.

Pour éviter à d’autres une telle galère quête épique, surtout si ils ne sont pas informaticiens dans l’âme (mais que font-ils sur mon site ?), voici un tuto permettant de rejouer au 1 et 2 dans les meilleurs conditions (avec la résolution de votre écran, pour commencer).

Prérequis

Le coffret « Baldur’s Gate 4 in  1 boxset » de Mindscape/Atari en version européenne  (en vente ici sur Amazon par exemple), contenant 4 disques. Si vous avez une autre édition, ça devrait fonctionner aussi, c’est jusque que j’ai pu tester. D’ailleurs cette édition a le gros défaut d’avoir un peu de contenu en anglais… et des bugs de localisation que je contourne dans ce tuto.

baldur

L’autre alternative est de télécharger la version dématérialisée sur GOG en 2 partie : BG1+addon et BD2+addon. Mais cette édition n’existait pas encore à l’époque ou  j’ai rédigé cet article.

Ce tuto en 7 étapes t’aidera a installer les 2 jeux avec leurs extensions ainsi que les patchs recommandés, et 3 mods qui ne dénaturent pas le jeu, mais améliorent grandement la couche graphique et le coté social des compagnons :

  1. BGT (Baldur’s Gate Trilogy),
  2. Widescreen
  3. BG1 NPC Project

Ensuite libre à toi de rajouter d’en installer d’autres, mais disons qu’avec ça, tu aura une bonne base.

Il n’y a que 2 manipulations  à faire en entre l’installation des 4 disques, et après c’est un peu plus long : mais rien de bien compliqué en suivant bien mes instructions et surtout installe tout dans l’ordre.

1. Installation et Patch Baldur’s Gate le jeu original

  1. Insère le DVD, et attends que l’autorun lance une fenêtre Mindscape, et une autre censé ouvrir un site qui n’existe plus.
  2. Ferme cette dernière, continue avec l’autre (la fenetre d’installation)
  3. Options d’installation à choisir pendant l’installation (Je ne suis pas certains de l’ordre) :
  4. Langue : Français
  5. Ne l’installe pas dans le dossier \Program Files\, ça va être compliqué pour les permissions, surtout lors de l’écriture des sauvegardes. Change le répertoire d’installation. Ex: C:\Jeux\Baldur’s Gate\
  6. Installation Personnalisée.
  7. Le max en mémoire.
  8. Ensuite cocher toutes les options d’installation. Il te dira que vous n’as pas assez de place sur ton disque (qui ne que 2 Go d’après lui), valide quand même.
  9. Quand il te demande si tu veux installer Acrobat Reader, pas la peine (sûrement une version préhistorique…).
  10. A un moment il lancera une vidéo avec les couleurs que tu verras toutes buggés, c’est normal ^^. Ca pique les yeux, mais courage. Ne lance pas le jeu de suite après.
  11. Après l’installation : il faut savoir le setup est buggé, il ne copie le contenu du CD5 sur votre disque. Si tu veux voir les cinématiques vers la fin (par contre elle seront pas en français) : Copie le fichier MovieCD5.bif qui est dans le répertoire \CD5\Movies\ du DVD et colle-le dans le sous-répertoire \movies\ de ton dossier d’installation.
  12. Télécharge et installe le patch officiel Baldur’s Gate 1.1.4315 international.

2. Installation et Patch de Baldur’s Gate : Tales of the Sword Coast (extension du 1)

  1. Insère le CD, lance le setup
  2. Option d’installation :
  3. – Installation Personnalisée (Custom),
  4. ensuite coche tout. Tu n’as pas le choix de la langue ici.
  5. N’installe pas le pack Roger wilco,
  6. mets oui à la conversion des sauvegarde, endure la vidéo mal encodée (et devine le titre du jeu ainsi présenté),
  7. n’installe pas DirectX 6.1.
  8. Là si vous lancez le jeu, vous verrez un message comme quoi le jeu ne peut marcher que sur un Windows Anglais. Vous avez donc payé un jeu injouable. Mais on va arranger ça….
  9. Télécharge et installe le patch officiel TotSC international. Il détectera le répertoire d’installation du jeu et fera tout tout seul. Si tu lance le jeu, tu verras que les menus sont tous en anglais (mais pas les dialogues etc), donc t’étonne pas si après le tuto tu a un peu d’anglais, ca vient pas des mods mais du CD que tu a installé.
  10. Télécharge et installe le patch de fan corrigeant les textes français de BG1 et son addon

3. Installation de Baldur’s Gate II : Shadow of Amn

  1. Insère le DVD, lance le setup (va directement lancer setup.exe dans le DVD pour forcer l’installation si il t’affiche « Play » au lieu de « Install »)
  2.  Options d’installation :
  3. Choix d’installation : Intégrale
  4. Change le répertoire d’installation par défaut dans \Program Files\ si tu a un Windows récent, et mets-le dans un répertoire à toi Ex: C:\Jeux\BGII – SoA
  5. Bonne nouvelle tu peux sauter la vidéo pendant l’installation en appuyant sur Echap !
  6. Après l’installation du jeu: télécharge et installe le patch officiel BG2 SoA European Patch Version 23037. Il détectera automatiquement le répertoire d’installation du jeu.

4. Installation et Patch de Baldur’s Gate : Throne of Bhaal (extension du 2)

  1. Insére le CD, lance le setup
  2. Option d’installation :
  3. Choix d’installation : Full install
  4. Après l’installation du jeu: télécharge et installe le patch correctif officiel de Throne of Bhaal European Patch version 26498. Il détectera automatiquement le répertoire d’installation du jeu.
  5. Optionnel : fais une copie du dossier d’install de BG2 pour pouvoir backuper, ca coûte rien que quelques minutes et ça permettra de reprendre de cette étape en cas d’erreur, parce que là on va commencer patcher.)
  6. Uniquement pour l’édition Mindscape, pour avoir du vrai français et des voix manquantes (car l’addon fourni dans cet édition est en anglais…) : Télécharge et installe le patch BG2 VF Pour cela il faut extraire l’archive dans le dossier d’installation de BG2 et exécuter le setup à partir du dossier décompressé. Tu verras une console en fond bleu, c’est un programme appelé Weidu que tu reverras dans les étapes qui suivent. A chaque étape il te demandera de taper un chiffre parmi ceux indiqués entre crochet et d’appuyer sur Entrée. Ex : Y pour Yes, N pour No etc etc. Dans notre cas : Y, Entrée, Y, Entrée, Entrée.f)
  7. Optionnel mais vivement conseillé : Télécharge et lance le patch correctif non-officiel (créé par des fans) BG2 fixpack. Il faut indiquer le répertoire d’install de BG2 – SOA, ensuite une autre fenêtre Weidu devrait se apparaitre puis disparaitre aussitot si tout se passe bien.=> Ca corrige des bugs, mais peut-être que ca peut en rajouter, et il passe certains textes en anglais comme indiqué ici. En tout cas il n’a aucun impact pour l’installation de la suite, alors fait comme tu veux.
  8. Télécharge et installe le patch de fan corrigeant les textes français de BG2 et son addon

5. Installation du mod Baldur’s Gate Trilogy « BGT-Weidu » (fortement conseillé)

Intérêt : Jouer à BG1 avec le moteur plus joli et performant du 2. De même que les musiques, globalement plus sympa. Tu n’auras plus aucune raison de lancer BG1 en fait. Ca t’évitera d’avoir à importer ton personnage au moment de commencer le 2. Exactement comme si les 2 jeux n’en formaient qu’un seul. et tu pourra installer avec tous les modes uniquement compatible avec BGT.

Inconvénients : quelques rares bugs, but des musiques du début du jeu qui disparaissent. Mais sans ce mode, bon courage pour jouer au 1 en avec le vieux moteur Infinity, en 800×600..

  1. Télécharge sur shsforums.net/files la dernière version du fichier Baldur’s Gate Trilogy-Weidu . Au l’heure ou j’écris ces lignes, la dernière c’est la 1.18 téléchargeable ici, mais peut-être qu’il y a du nouveau depuis.
  2. Décompresse l’archive dans le répertoire d’installation de BG2 – SoA et lances-y Setup-BGT.exe 
  3. Option d’installation dans la fenetre Weidu : Français.
  4. Afficher le Readme ? N.
  5. « Souhaitez-vous biffer les données » ? Tapes Y.
  6. Pour tout le reste aussi à priori, Y Il va copier tout le contenu de BG 1 dans le 2 à sa sauce, ca va prendre 5-10 minutes.
  7. Lance maintenant, toujours dans le même répertoire, setup-bgtmusic.exe, choisis Français puis le choix 3) Hybride pour avoir toutes les musiques du 1 et du 2. Il est spécifié que c’est une manipulation dangereuse, moi j’ai pas eu de problème, mais si toi tu en as, restaure bgmain.exe à partir de ta copie de sauvegarde)
  8. Lance le menu du jeu, va dans Configure et règle les options du jeu:
  9. – Matériel : Coche Acceleration 3D, monte toutes les barres en haut sur Parfait
  10. – Audio: cocher Son d’ambiance en mémoire haute
  11. – Options de jeu > Graphismes : Cocher « Effet de lumière » et les 2 cases en dessous, et je vous conseille « Pause à l’ouverture de la carte » et « Afficher les sous-titres pendant les vidéo » (certaines seront en VO)
  12. – Divers: montez un peu le cache (par exemple a 500 Mo, mais pas trop, il faut que le jeu puisse le gérer) décochez GameSpy
  13. – Affichage : Tu veux jouer en mode fenêtré, laisse le 800×600 et coche Mode Fenêtré. Puis passe directement à l’étape 7, Si tu veux jouer en plein écran avec ta vraie résolution sans bouillis de pixel, ne change rien ici et suis l’étape suivante :

6. Installation du mod Widescreen (optionnel)

Intérêt : jouer en fullscreen avec te résolution d’écran, et crois-moi, ca fait du bien \o/. Si tu veux rester en 1280×960, tu peux la déverouillé et cocher Mode Fenêtré dans l’étape d’avant, mais ca sera quand même super moche.a)

  1. Va sur gibberlings3.net/widescreen et télécharge le setup qui correspond.
  2. Lance-le, indique ton répertoire d’installation de BG 2 (il dit fonctionner avec le 1, mais chez moi ça marche pas) et une console devrait apparaitre te demandant ta résolution (largeur x hauteur ex: 1920, puis 1080) en pixel.

7. Installation du mod BG1 NPC Project (conseillé)

Intérêt :  rajouter des quêtes, des romances et des dialogues aux PNJ du 1 (en français). De base ils sont en effet assez muets par rapport au 2…

  1. Va sur gibberlings3.net/bg1npc, télécharge et le setup The BG1 NPC Project
  2. lance l’exe en spécifiant le répertoire d’installation de BG2 et une console devrait apparaître te demandant certaines options. Choisissez Y, i ou 1 pour tout si vous voulez laisser les options du mod par défaut.
  3. télécharge sur le même site aussi The BG1 NPC Project Music Pack (Windows).
  4. Lance l’exe, indique le dossier d’installation de BG2 et normalement une fenêtre Weidu se lance toute seule. Sinon tu la trouvera dans le dossier du jeu : setup-bg1npcmusic.exe. Appuie sur N pour le readme et ensuite sur 1.

Voilà c’est fini !

Lance Baldur’s Gate : Throne of Bhaal et commence une nouvelle partie de BG1 (si vous voulez commencer avec plusieurs personnages crées par vos soin : en mode Multijoueur). Il faudra insérer le CD de Throne of Baal à chaque début de partie. Certains menus de création de personnages sont en anglais, certaines voix aussi (Comme j’ai dit à l’étape 2, ca vient de l’édition que vous avez acheté…), mais tous les dialogues en jeu sont en français. Une fois vous vous avez vérifiez que tout marche, tu peux même désinstaller le dossier BG1, vu que tout son contenu à été copié dans le 2 grâce au mod Trilogy. Bonnes quêtes !

Création de portraits

Pour de la création de ton personnage,tu peux pourra de nouveaux portrait. Il faut 2 images au format .bmp (bitmap 24 bits), avec 7 lettres max. sans compter le « .bmp ») allant A a Z, à copier dans \BGII – SoA\portraits\
– une au format 110170
– et une autre 36
60
Tu en trouveras pas mal sur le web, notamment en faisant une recherche ici (précise ta recherche, ex : portrait warrior) ou ici ou   et . Il y a même des setups prêts à l’emploi.

Il existe encore beaucoup de mods de très bonnes qualités, certains traduits en français (comme The Secret of Bonehill), certains non. Certains compatibles avec BGT, d’autres non. Il ne te restes plus qu’à googler. Aussi surprenant que celui puisse paraître, la communauté de moddeur est encore très active sur le jeu ! Une communauté qui boude d’ailleurs clairement l’Enhanced Edition.

Alors, ce tuto a bien marché pour toi ?

L’histoire de Thomas Bruso / Epic Beard Man, à l’origine du film Bad Ass : un vrai Captain America

Attention, une certaine aisance avec l’anglais américain vous sera nécéssaire pour suivre. Et pas mal de temps pour visionner des vidéos…

Tu connais peut-être Bad Ass, un film complètement WTF avec le légendaire Danny Trejo  ? Voici la bande annonce :

Mais connais-tu la vidéo virale (6 millions de vue) de 2010 qui a inspiré ce film ? La voici :

La scène est géniale, ca aurait été un truc préparé ca n’aurait pas pu être mieux. Avec l’inscription « I AM A MOTHERFUCKER » dans son dos quand il sort du bus… Le buzz est immédiat, l’homme de 67-68 ans est aussitôt surnommé Epic Beard Man.  Son identité est vite retrouvée, il s’agit de Thomas Bruso, appelé par les habitants du quartier « Vietnam Tom », ou « Tom Slick » (rusé). Un vétéran donc. C’est de cet autre Thomas que je vais parler dans cet article, car même si tu as du en entendre parler, tu ne connais sûrement pas tout.

Pour commencer, la suite de qui s’est passé après qu’ils soient sortis du bus, bien moins connue :

Continuer la lecture

Star Wars, destruction programmée par Disney

Avant, j’étais fan de Star Wars. Des films, mais aussi des histoires dérivées : entre le collège et le lycée j’ai ainsi lu une soixantaine de romans continuant la saga dans les étoiles, tout en faisant mon premier site web dédié à Star Wars. Et une fanfiction. Puis vinrent les jeux vidéo, puis beaucoup plus tard, des comics de qualité comme Republic, Clone Wars ou Legacy.

Mais ca c’était avant. Car maintenant, Star Wars est devenu un produit marketing dénué de sens. La faute à la cupidité de George Lucas, ou plutôt sa saturation envers son œuvre. Je m’explique.

Continuer la lecture

Infinity Wars, un jeu de cartes TCG en free-to-play

Allez, c’est le week-end, on se détend un peu et je vais te parler cette fois d’un jeu vidéo auquel je joue quand j’ai le temps (c’est à dire assez peu) : Infinity Wars, The Animated Trading Card Game. Ne te fie pas a son nom tout pourri et tout générique, car ce jeu et est beaucoup plus intéressants (et moins cher) que ses mastodontes de concurrents , comme HeartStone de Blizzard, Scrolls de Mojang. Duels Of Champions d’Ubi Soft et Magic : The Planeswalkers. Et oui, les TCG reviennent à la mode…

Si tu ne connais pas le principe d’un Trading Card Game (TCG), peut-être que tu connais Magic, L’Assemblée, ou Yu-Gi-Oh, ou encore les cartes Pokémon ; c’est ca, un Trading Card Game.

Ca consiste a acheter des cartes en blister, et on sait pas sur quoi on va tomber (comme les albums de vignettes Panini), ou encore de les échanger/acheter à l’unité à d’autres joueurs.

L’objectif étant de se construire un jeu de carte puissant, avec des cartes qui se combinent bien entre elles, pour affronter d’autres joueurs en duel suivant des règles aux mécanismes simples mais d’une grande profondeur. La plupart des cartes modifient légèrement les règles ou la façon de jouer, ce qui permet de faire des combinaisons très puissantes et de rendre le jeu passionnant.

2014-10-06_00005

C’est très addictif, et également très cher, quand on joue a un TCG en vrai. Mais en jeu vidéo, beaucoup adoptent le modèle free to play, c’est à dire qu’on peu très bien s’en sortir sans payer. Enfin, en théorie.

Infinity Wars fait par contre partie de ces jeux de TCG auxquels on est vraiment pas limité même sans payer. Débloquer de nouvelles cartes se verra juste plus lentement.  De plus, le fait que ca soit un jeu designé uniquement pour y jouer en jeu vidéo, fait que les règles sont beaucoup plus complexes et intéressantes que les autres TCG auxquels j’ai pu joué !

Le jeu n’est disponible qu’en anglais pour l’instant : ce qui n’est pas gênant si tu maîtrises un minimum la langue pour lire les descriptions de cartes.

Continuer la lecture

The Strain – la série avec des vampires crédibles

On va commencer la rubrique geek avec un article sur une nouvelle série  TV dont le 10ème épisode vient de sortir : The Strain.

Pour faire simple, c’est une série sympa écrite, et au départ novelisée, par Guillermo del Toro sur les vampires  (ducoup je lui ai pardonné Le labyrinthe de Pan), mais vu d’un point de vue scientifique, et non « je peux pas aller au soleil juste pas que sinon je brille comme un diam’s, j’ai trop l’seum quoi » et d’un point de vue épidémique, et non pas « je suis programmé pour voir les êtres humains comme des pot de nutella sur pattes (et sans huile de palme) mais je suis trop love d’une grosse cruche ». Oui, je parlais de Twilight et True Blood.

Pour te faire de suite une idée de quoi je parle, la bande-annonce…

Continuer la lecture